Blogue

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Zoom sur les marques coup de cœur, les histoires inspirantes et nos événements phares.

En vedette

Célébrer le leadership au féminin pour la Journée internationale des femmes

4 mar 2019

Simons fait don de 10 % des ventes réalisées le 8 mars à la Fondation canadienne des femmes qui soutient plus de 1 500 programmes communautaires à travers le pays.

Ensemble, c’est 137 500 $
que nous pourrons remettre à cet organisme.

Chez Simons, nous connaissons bien la magie qui survient lorsque les femmes travaillent ensemble et se supportent les unes les autres puisque notre entreprise est composée majoritairement de femmes. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes fiers de valoriser le leadership au féminin.

À toutes les époques, des femmes ont laissé leur marque en nous inspirant de multiples façons. Qu’elles aient travaillé à accorder le droit de vote à toutes, à la lutte contre les inégalités raciales ou à briser le plafond de verre, chacune a contribué à un avenir meilleur. Laissez-vous inspirer par trois femmes qui marquent l’histoire canadienne à leur façon. Ensemble, célébrons le leadership au féminin.
 

Laissez-vous inspirer par trois femmes qui marquent l'histoire canadienne
à leur façon. Ensemble, célébrons le leadership au féminin.

BRANDI LEIFSO : ADVERSITÉ ET COURAGE

C'est à 21 ans, alors qu'elle habite dans un refuge pour femmes après avoir quitté une relation malsaine, que Brandi Leifso imagine une marque de cosmétiques qu'elle baptiste Evelyn Iona, qui devient Evio. C'est à cette période de sa vie qu'elle apprend qu'elle est bien plus forte qu'elle ne le croyait. Avec seulement 15 $ dans ses poches et n'ayant rien à perdre, elle lance sa ligne de cosmétiques Evio Beauty. Elle se met au travail en concevant un catalogue de produits de maquillage qui n'existent pas encore puis elle le distribue en magasin. De cet humble début à son succès actuel, son parcours en est un de courage et de volonté particulièrement inspirant.

Parmi les embûches qu'elle dut surmonter, Brandi nomme d'emblée le fait d'avoir été rejetée par tous ceux qui ne croyaient pas en elle ou en son projet. À travers les difficultés, elle a appris à être patiente et à se concentrer sur la raison pour laquelle elle fait ce qu'elle fait. Puisqu'elle a lancé sa compagnie au point le plus bas de sa vie, à chaque fois qu'une difficulté se pointe, elle se rappelle être passée par bien pire.

PDG de la ligne de cosmétiques durables Evio Beauty, Bandi
s'inspire de ses épreuves difficiles et s'entoure de femmes inspirantes qui lui apprennent chacune quelque chose et la maintiennent motivée. Tout au long de son parcours, l'entrepreneure a su faire preuve de courage et de dévouement, en perçant dans une industrie encore dominée par les hommes et en brisant les tabous.
 

À toutes les femmes qui souhaitent poursuivre dans cette voie, elle conseille de bien connaître leur mission, la raison derrière leur projet, et surtout, de ne jamais perdre cela de vue. « Travaillez fort, travaillez avec gentillesse, définissez des limites respectables pour vous-même et votre entreprise, et surtout, voyez grand! » Elle espère que ce qu'elle crée avec Evio en encouragera d'autres à réaliser leurs rêves.

Le succès, selon elle, se mesure à l'impact qu'elle a sur d'autres, et à la différence que sa compagnie peut faire dans la vie des femmes. C'est pour cette raison qu'Evio a comme mission de rendre le futur plus doux pour la planète, les animaux et les humains. Son succès personnel du moment est d'avoir brisé les tabous en étant la plus jeune PDG à avoir signé une entente avec un producteur de cannabis pour lancer sa nouvelle gamme de beauté.
 

Brandi redonne aujourd'hui au suivant en remettant 1 $ pour chaque produit acheté à la Fondation canadienne des femmes afin de remercier celles qui l'ont aidée et lui ont donné espoir alors qu'elle était dans le besoin. Malgré son succès, les valeurs de Brandi restent les mêmes : elle souhaite aider les femmes et être honnête envers ceux et celles qui achètent ses produits. Selon elle, la beauté va beaucoup plus loin que les apparences : il est aussi question d'être authentique, gentil et humain.

Son vœu pour toutes les femmes en 2019?
De la gentillesse, mais aussi de l'empathie et du respect dans la façon
dont les femmes se parlent entre elles, et surtout à elles-mêmes.

 

HUDA IDREES : ENTRAIDE ET DÉVOUEMENT

La technologie et le système de santé canadien ne vont pas toujours de pair et c'est précisément ce que Huda souhaite réconcilier. Sa mission est de démocratiser l'accès aux soins de santé à travers son dernier projet, Dot Health, qui permet aux patients d'accéder à leurs données médicales. 

Véritable passionnée de la technologie, Huda Idrees fonde sa première compagnie de création de sites Web dès l’âge de 12 ans, alors qu’elle vit en Arabie Saoudite. Après avoir complété une formation en ingénierie à Toronto, Huda découvre le monde de la technologie, ce qui lui donne le goût de fonder sa propre petite entreprise. 

À l’époque où une personne de son entourage fut atteinte de cancer et dut se présenter à de nombreux suivis de santé et recevoir des traitements de chimiothérapie, Huda conçu la première version de Dot Health. À ce moment, elle ne connaissait que très peu le système de santé et les besoins spécifiques des patients. Rapidement, les permiers utilisateurs de la plateforme référèrent le service à d’autres patients et il n’en fallut pas plus pour que Huda remarque un véritable besoin qui demandait une solution de taille. 

La plateforme Dot Health permet aux patients canadiens d'accéder à leurs données et leur historique de santé du bout des doigts. Cela permet un suivi amélioré et une meilleure compréhension de la part du patient qui peut ainsi suivre et partager ses données provenant des cliniques, des hôpitaux et des pharmacies. 

La mission de Huda est de transformer le système de santé en mettant l'individu au coeur de celui-ci. Pour elle, faire partie d'un si grand projet est tout ce qu'il faut pour garder sa motivation au quotidien. Sa petite mais puissante compagnie engage aujourd'hui majoritairement des femmes et a aidé des milliers de Canadiens à travers le pays. 

Le plus gros défi de Huda fut d’entrer dans le monde de la santé sans avoir de connaissances préalables dans le domaine. Alliant ses compétences en design et en ingénierie, son projet applique des concepts éprouvés et les met au service du système de santé. 

Basée sur son expérience personnelle en tant qu’employée et employeur, Huda remarque que bien souvent, les aspirations professionnelles des femmes sont négligées au profit de leurs collègues masculins. Elle tente de remédier à cela en s’exprimant haut et fort et en encourageant les compagnies de technologie à avoir des cultures d’entreprise inclusives en plus d’engager et de promouvoir des femmes dans des postes de direction. 

Huda croit en une forme de leadership qui est au service des autres.
« On ne peut pas être une leader sans être prête à effectuer le travail nous-même ». Ayant un sincère désir de rendre le monde meilleur, la jeune entrepreneure souligne que le meilleur conseil qu'elle reçut était d'oser demander ce qu'on veut plutôt que d'attendre que d'autres nous offrent ce qu'on souhaite secrètement.

Son vœu pour toutes les femmes en 2019?
La sécurité. Elle considère que c'est la base de la liberté personnelleet que, trop souvent, les femmes ont peur pour leur vie ou leur emploi. 

JANELLE HINDS : PASSION ET ALTRUISME

Crédit photo : @aliayphotography

À 26 ans, Janelle Hinds est une entrepreneure passionnée de la technologie qui a déjà laissé un impact positif autour d'elle. Reconnue par plusieurs pour son travail auprès des jeunes et pour ses efforts à engendrer des changements positifs, elle ne cesse de récolter les honneurs et les mérites.

Dès un tout jeune âge, Janelle était déjà passionnée d'entraide. Elle compléta très rapidement les 40 heures de bénévolat nécessaires aux étudiants en Ontario pour obtenir leur diplôme. Bien qu'il fut facile pour elle de compléter les heures obligatoires, la jeune femme remarqua rapidement que tel n'était pas toujours le cas pour ses collègues de classe.
 

Après discussion avec ceux-ci, Janelle constata que la bonne intention du gouvernement ontarien soulignait en fait un écart socioéconomique : les étudiants de milieux désavantagés et les nouveaux arrivants n’avaient pas toujours les contacts nécessaires pour se trouver un endroit de bénévolat. À cela s’ajoutait un manque de ressources de la part des conseillers en orientation de l’école.

Ce qui semble être une barrière pour plusieurs devient pour Janelle
un projet palpitant et une raison d’être : c’est ainsi qu’elle a l’idée de fonder Helping Hands, une application mobile pour remédier au problème rencontré par ses pairs concernant le bénévolat. La plateforme permet d’associer des étudiants avec des organismes qui recherchent de l’aide,
réussissant ainsi à faire profiter les deux partis.
 

Ce faisant, Janelle contribue à augmenter l'engagement civique et communautaire, à enrichir les CVs des jeunes, à rendre l'expérience de bénévolat plus enrichissante et à appuyer les conseillers en orientation dans leur travail, tout cela grâce à son application. Être en mesure de faire un impact positif dans sa communauté est la définition du succès selon Janelle, qui s'était fait la promesse dans son enfance de travailler un jour au service de la communauté. 

Elle travaille également avec des organismes communautaires pour offrir des ateliers aux jeunes à propos de l'importance du bénévolat, dans le but de les encourager à s'impliquer d'avantage et à lancer leurs propres projets en entrepreneuriat. 

Crédit photo : janellehinds.com

L'objectif de Janelle est aussi d'encourager les femmes et les minorités traditionnellement exclues des STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), à poursuivre une carrière dans le domaine. Ayant subi de l'intimidation dans son enfance en plus d'avoir été sous-estimée, Janelle considère qu'il est primordial de se faire confiance et de se détacher de notre besoin de validation extérieure afin d'avancer dans la vie.

En tant que femme noire, Janelle grandit sans modèle qui lui ressemblait dans les médias. Elle dut donc se créer sa propre vision du leadership, un trait de caractère qui la rendait bien inconfortable lorsqu'il lui était associé plus jeune. Ayant lancé son entreprise sans mentor, elle s'est promis d'aider tous les jeunes qui viennent vers elle pour obtenir de l'aide ou de l'appui. « J'espère leur montrer que malgré les obstacles, il y a d'autres gens qui sont passés avant eux et qui sont prêts à leur donner un coup de main. »

Plutôt que de se laisser abattre par ceux qui la sous-estiment et qui doutent de son projet, elle concentre son énergie sur les personnes qui croient en elle. Elle encourage à son tour d'autres femmes et individus marginalisés, car selon elle, il n'y a rien de plus motivant et inspirant que de voir une génération de jeunes qui font une différence positive dans le monde.

Son vœu pour toutes les femmes en 2019?
D'être leur propre modèle et d'avoir confiance en elles. Mais surtout, de prendre le temps de donner un coup de main à d'autres femmes afin de grandir, toutes ensemble.

À l'occasion de la Journée internationale des femmes le 8 mars,
Simons remet 10 % des ventes effectuées en magasin et en ligne,
au programme de développement économique de la
Fondation canadienne des femmes

Grâce à ses programmes de financement, la fondation peut aider directement près de 1000 femmes et près de 10 000 personnes indirectement, et ce, à travers le Canada.

Ensemble, unissons-nous pour faire de l’avenir un meilleur environnement
pour toutes les filles et les femmes de ce monde.
Bonne Journée internationale des femmes!